Epargne Salariale : tordons le cou aux préjugés

par | 7 Jan 2020 | Epargne Salariale | 0 commentaires

L’épargne salariale se compose de deux principaux dispositifs:

  • L’intéressement, qui permet aux salariés et au dirigeant de percevoir une prime en fonction de l’atteinte d’objectifs spécifiques
  • La participation, qui permet aux salariés et au dirigeant de percevoir une prime liée au résultat de l’entreprise

Ces primes sont exonérées de cotisations sociales et patronales. Elles peuvent également être exonérées d’impôt sur le revenu si elles sont placées sur des plans d’épargne collectifs: le PEE et le PERCO.

L’épargne salariale a le vent en poupe

L’engouement pour l’épargne salariale est de plus en plus important. Fin 2018, 324 000 entreprises proposaient ce dispositif, dont 319 000 avaient moins de 250 salariés.

Votre entreprise n’a pas encore sauté la pas ? Alors il est grand temps de se défaire de vos préjugés sur l’épargne salariale.

Préjugé n°1 : L’épargne salariale ne profite pas au dirigeant

Contrairement à ce que sa dénomination laisse supposer, l’épargne salariale bénéficie aussi au dirigeant de l’entreprise.

Le dirigeant peut bénéficier de la prime d’intéressement et de participation, à un niveau au plus égal à celui de son salarié le mieux rémunéré.

De plus, si le dirigeant dispose d’une capacité d’épargne, il peut également bénéficier des dispositifs d’abondements sur le PEE et le PERCO qui lui permettront de jouir d’une rémunération complémentaire exonérée de charges et d’impôt sur le revenu.

Préjugé n°2 : L’épargne salariale est un dispositif pour les grandes entreprises

S’il est obligatoire de mettre en place un dispositif d’épargne salariale pour une entreprise de plus de 250 salariés, l’immense majorité des sociétés qui la mettent en place sont en réalité des plus petites structures.

L’épargne salariale peut être mise en place à partir du premier salarié.

Comme le dispositif consiste à proposer aux salariés un complément de rémunération en fonction de l’atteinte d’objectifs (l’intéressement) ou du niveau de résultat (la participation), elle permet à l’entreprise de proposer en contrepartie des rémunérations fixes plus modérées.

Les salariés seront au final gagnants, puisque leur rémunération au titre de l’épargne salariale sera exonérée de cotisations sociales et patronales. La rémunération de l’entreprise sera donc largement plus compétitive.

Il est donc beaucoup plus efficace de mettre en place ce dispositif lorsqu’une entreprise a encore peu de salariés.

Préjugé n°3 : L’épargne salariale n’est adaptée qu’aux entreprises déjà profitables

Si votre entreprise est encore en phase de prise de parts de marché, elle doit probablement motiver ses salariés au travers d’une importante rémunération variable.

Même si au final les objectifs sont atteints, les primes variables versées peuvent alourdir considérablement la masse salariale.

Grâce à l’intéressement, il est possible de conditionner le versement d’une prime à l’atteinte d’objectifs quantitatifs (et/ou qualitatifs) précis, et cette prime, si effectivement versée, sera exonérée de charges sociales et patronales.

L’entreprise peut donc rester plus compétitive et les salariés seront mieux motivés grâce à une rémunération plus efficace.

Préjugé n°4 : La rémunération de l’épargne salariale est bloquée

Les primes versées aux titres de la participations et de l’interessement sont immédiatement disponibles.

Chaque salarié peut ensuite faire le choix de placer ses primes sur un PEE pour qu’elles ne soient pas soumises à l’impôt sur le revenu. Ces versements sont alors bloqués pendant une durée maximum de 5 ans, mais il existe de nombreux cas de déblocage anticipé: mariage ou PACS, le divorce, la naissance d’un enfant à partir du 3ème, la fin du contrat de travail, la création ou la reprise d’une entreprise… et l’acquisition de la résidence principale.

Le PEE peut être considéré comme un super PEL.

Préjugé n°5 : L’épargne salariale coûte cher

Les coûts de mise en place de ce dispositif sont assez modérés. Comptez environ 1 000€ pour la rédaction d’un accord standard de participation ou d’intéressement, et 500€ pour l’ouverture d’un PEE ou d’un PERCO.

L’ensemble des dépenses engagées est déductible du résultat.

Les coûts sont insignifiants au regard des économies de charges sociales et fiscales générées par ce dispositif.

En effet, dans un schéma classique de rémunération, pour 1 000€ dépensés par l’entreprise, le salarié perçoit 500€ avant impôts.

Avec l’épargne salariale, pour 1 000€ dépensés, le salarié peut percevoir jusqu’à 900€ nets d’impôts !

Préjugé n°6 : L’épargne salariale c’est compliqué

L’épargne salariale n’est pas un dispositif complexe, mais un dispositif complet. Cela signifie que quelque soit le stade de maturité de votre entreprise, il existe un ou plusieurs mécanismes permettant d’améliorer votre stratégie de rémunération.

L’expertise d’Alveo Conseil lui permet d’acompagner ses clients de A à Z:

  • Conception d’une stratégie personnalisée cohérente avec la situation et l’évolution de l’entreprise
  • Mise en oeuvre des dispositfs
  • Accompagnement sur la durée des dirigeants et des salariés pour valoriser les dispositifs déployés

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Atelier Epargne Salariale

Chefs d'entreprise, découvrez comment optimiser votre rémunération et celle de vos salariés grâce à un outil puissant : l'épargne salariale. Alveo Conseil vous propose un atelier animé par Cédric Bernard et Scott Kiman à La Maison du Coworking de Levallois. Places...

Défiscalisation 2020 : dernières opportunités

La fin de l’année approche et vous souhaitez réduire votre imposition ? Vous pouvez encore bénéficier de plusieurs dispositifs fiscaux au titre de l’année 2020. Plan d’Epargne Retraite, LODEOM, FCPI, FIP, Pinel ...... Découvrez les principaux dispositifs de réduction...

Déclaration d’impôts : Alveo Conseil vous accompagne

Le service de déclaration des revenus pour l'année 2019 est désormais disponible. Même si vos impôts sont désormais prélevés à la source, la déclaration de revenus demeure obligatoire pour tous. Les déclarations sont pré-remplies pour ce qui concerne les revenus...

Quelle stratégie d’investissement adopter avec les incertitudes liées au coronavirus?

Alors que les espoirs que l’épidémie de coronavirus serait contenue géographiquement se sont envolés, les marchés financiers ont fortement réagi ces dernières semaines. Si l’impact de cette crise sanitaire sur la croissance de...

Prime Macron : ce qui change en 2020

Mise en place en 2019 pour répondre au mécontentement social, la Prime Exceptionnelle de Pouvoir d'Achat dite "prime Macron" a connu un franc succès l'année passée. Elle a bénéficié à près de 2 millions de salariés pour un montant moyen versé de 448€. De quoi...

Assurance Vie : faut-il se résigner aux rendements bas ?

Alors que les principaux assureurs ont publié les taux de rendement de leurs fonds euros, le verdict, sans surprise est une baisse quasi-généralisée des rendements. Après des rendements moyens de 1,70% en 2018 et 2017, les épargnants ont bénéficié en moyenne d'un...

Epargne Salariale : tordons le cou aux préjugés

L'épargne salariale se compose de deux principaux dispositifs: L'intéressement, qui permet aux salariés et au dirigeant de percevoir une prime en fonction de l'atteinte d'objectifs spécifiquesLa participation, qui permet aux salariés et au dirigeant de percevoir une...

Réductions et crédits d’impôt, êtes vous concerné par l’acompte de Janvier 2020?

Quels sont les contribuables concernés? Bonne nouvelle si vous avez déclaré en 2019, au titre de vos revenus 2018 des dépenses ouvrant droit à des réductions ou crédits d'impôt, vous recevrez un acompte de 60% dès janvier 2020. Les dépenses concernées sont les...

Offrir de l’argent pour les fêtes : les règles à connaître

A l'approche des fêtes vous vous sentez généreux, et vous envisagez d'offrir une somme d'argent ou un cadeau d'une valeur importante? Voici les règles à connaître pour que votre générosité s'exprime dans le respect de la loi. Le présent d'usage Que votre don s'exprime...

Investir en SCPI à crédit

Les SCPIs permettent d'investir dans des parts de sociétés comprenant une allocation immobilière diversifiée. Il s'agit du seul dispositif d'épargne dans lequel il est possible d'investir à crédit, ce qui permet de bénéficier de l'effet des leviers. Une opportunité...